La pédagogie Montessori adaptée aux touts petits

montessori pedagogie education petite enfance

Une place pour chaque chose et chaque chose a sa place.

Maria Montessori

La pédagogie Montessori ayant fait ses preuves auprès des enfants de 6 à 12 ans, elle peut néanmoins être appliquée dans le suivi des enfants en bas âge, comme Maria Montessori considérait avant tout l’enfant dans sa globalité. Comment accompagner le développement d’un bébé et répondre efficacement à ses besoins ? Comment même se préparer à la naissance et mettre en place les principes de ce système éducatif chez soi ?

Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

La pédagogie Montessori est une méthodologie relativement poussée qui s’articule autour de la croyance que l’enfant, pour pouvoir s’épanouir et aiguiser son intelligence, a besoin d’être investi d’une activité. Sa créatrice, la médecin italienne Maria Montessori, estime que l’individu qui a la possibilité de dénicher dans son environnement de quoi « manipuler » l’univers matériel peut facilement gagner en autonomie. Dès lors, l’adulte ne se pose plus en tant que détenteur du savoir, mais davantage en sa qualité de guide. Son rôle est de préparer l’espace de l’enfant et d’optimiser ses chances d’acquérir des connaissances.

L’enfant au cœur de la pédagogie Montessori

L’application de la pédagogie Montessori pour les tout petits enfants s’intéresse avant toute chose à la manière dont les parents sont avec leurs enfants, à la bonne façon de le guider dans ses apprentissages dans le plus profond respect de son rythme. Miser sur cet enseignement, c’est alors accepter l’idée qu’un bébé ne doit pas être poussé outre mesure pour s’asseoir ou marcher.

À l’inverse, l’éducation Montessori se propose de placer l’enfant au cœur du concept en le laissant réaliser sereinement les étapes de son développement comme bon lui semble et ce, qu’importe son âge. Dans ce schéma, l’enfant s’illustre alors comme l’acteur de son plan de développement.

La méthode Montessori et la petite enfance

S’illustrant comme l’une des premières femmes médecins de son époque en Italie, Maria Montessori propose des idées révolutionnaires. Cependant, dans le contexte social actuel, sa méthodologie attire de plus en plus, notamment face à l’inquiétude grandissante des parents conscients d’élever les « hommes de demain ». Ainsi, pendant de nombreuses années, ce système n’a été appliqué qu’auprès des enfants de plus de 3 ans.

Aujourd’hui toutefois, de plus en plus de crèches et d’établissements accueillant des enfants en bas âge tirent parti des bénéfices de cette approche novatrice. Dans cette toute nouvelle configuration, l’accent est mis sur l’approche active et sensorielle par le biais d’un matériel spécifique. Les outils développés ont pour objectif de favoriser la curiosité, l’autonomie et le désir d’apprendre des bébés.

La pédagogie Montessori appliquée à la petite enfance se donne pour vocation d’enseigner d’emblée le goût pour les arts, la maîtrise du langage et de donner un premier aperçu de la vie pratique. C’est Marguerite Morin qui prend exemple sur les travaux et les recherches de Maria Montessori pour proposer des formules combinant l’apport Montessori et des activités adaptées.

Dans cette optique, les exercices mis à disposition des enfants comportent des boîtes à son, des lettres et diagrammes rugueux, une activité de transvasement ou encore un alphabet mobile.

montessori petite enfance

Comment mettre en place une crèche Montessori ?

Conformément à la méthode proposée par Maria Montessori, l’adaptation de l’éducation dans les crèches et les petites écoles supposent le respect d’un certain nombre de normes éducatives.

Un espace rassurant et sécurisé

Tout comme dans une structure Montessori pour enfants de plus de 6 ans, l’enseignant a la charge de mettre à disposition de l’enfant le matériel et l’environnement adapté à ses besoins et à son évolution. Pour qu’un bébé puisse progresser convenablement et développer ses facultés, l’adulte se doit de préparer en amont le cadre propice à son épanouissement.

Pour y parvenir, l’encadreur doit veiller à instaurer et maintenir l’ordre, tel que l’annonçait judicieusement Maria Montessori :

« Une place pour chaque chose et chaque chose a sa place »

La classe doit ainsi être épurée, proposer des espaces délimités par des codes de couleur et aménagés de façon à ce que les matériels soient accessibles à chaque enfant.

Dans une structure du genre, vous ne trouverez absolument pas de chaise haute, comme tous les outils se doivent d’être « à l’échelle ». Dans la vision du médecin, les établissements Montessori ne doivent pas présenter de couleurs criardes pour qu’il y règne une harmonie visuelle. Privilégiez un mobilier esthétique pour habituer les enfants au goût du rangement et des choses ordonnées.

Pour autant, il est impératif que la liberté de mouvement soit préservée. Cet agencement sert à assurer la sécurité du tout-petit en créant un environnement aéré et rassurant, idéal qui permettrait de favoriser l’autonomie.

La place de l’enseignant

Pour que les petits de moins de trois ans aiguisent leur curiosité et progressent dans les divers stades de leur développement, délaissez les lits à barreaux. A contrario, préférez des matelas disposés à même le sol, des chaises miniatures ou encore des tables à leur hauteur pour que les enfants appréhendent avec confiance la nouveauté.

Très naturellement, ils se lanceront à la découverte de cet espace qui est à leur portée. L’exploration sera d’autant plus enrichissante à mesure qu’ils grandiront. Gardez à l’esprit que même si ce sont des bébés, ils ont d’ores et déjà un esprit absorbant. De ce fait, maintenez une attitude exemplaire et demeurez discret pour encourager les petits à exprimer leur plein potentiel. Prenez une position d’observateur pour pouvoir adapter l’espace de chaque enfant à sa progression.

collection Jouets en bois montessori

Aide-moi à faire tout seul

Grâce à ces jouets en bois Montessori, votre enfant va apprendre à développer son intelligence et révéler son potentiel.

L’éducation Montessori à la maison

Il est parfaitement possible d’appliquer les principes de la pédagogie Montessori chez soi, dans le quotidien d’un enfant de moins de 3 ans. Dès le lever, en optant pour un matelas bas, vous permettez au bébé de ne pas avoir à pleurer ni crier pour se faire entendre pour qu’on le sorte de son berceau.

Dès le moment où il aura acquis une mobilité suffisante vers ses 6 mois, pensez à instaurer ce système que vous pouvez sécuriser par le biais d’une épaisse bordure de tapis par exemple. Ainsi, l’enfant pourra aisément quitter son lit ou y demeurer ou encore acquérir des jouets placés dans des paniers et de basses étagères. Petit à petit, il développe alors sa motricité en évoluant librement dans sa chambre.

montessori bebe

Appliquer Montessori dans des gestes du quotidien

Pensez à étendre le champ d’application de la pédagogie Montessori aux autres pièces de votre maison. Dans la cuisine, par exemple, vous pouvez installer une petite étagère où l’enfant pourra prendre plaisir à vous copier en préparant lui-même son petit-déjeuner ou sa collation. Dès l’âge de 2 ans, il pourra alors apprendre à verser et à transvaser, boire seul, se servir pour mettre du sucre dans son yaourt ou encore disposer des céréales dans son bol. Pensez à lui aménager une petite table qui soit à sa hauteur.

Réservez la chaise haute aux repas partagés avec les adultes. Pour qu’il détienne déjà une notion de propreté, mettez à sa disposition un torchon, une éponge, voire une mini cuvette pour qu’il s’habitue à nettoyer derrière lui. Le parent l’aidera dans un premier temps et réduira son rôle au fur et à mesure de la précision des gestes de l’enfant.

Le moment de la toilette

L’éducation Montessori peut avoir des applications tout aussi intéressantes dans l’acquisition de la propreté. Dans la douche, un petit enfant ne pourra pas atteindre le robinet ni se regarder dans le miroir malgré un marchepied. Pensez alors à lui fabriquer un petit meuble à l’échelle sur lequel vous viendrez disposer un petit broc ou placez un petit lavabo en plastique au bord de votre baignoire.

Mettez à portée de l’enfant une brosse, un gant et une serviette pour qu’il apprenne dès 2 ans à se débrouiller seul pour sa toilette. Dans un premier temps, montrez-lui comment faire. À la fin de l’exercice, encouragez-le à vider sa cuvette dans la douche, par exemple, et à nettoyer son meuble à l’aide d’une éponge. L’exécution n’a pas à être parfaite, comme le talent viendra avec la pratique.

L’habillage version Montessori

Dans la pédagogie Montessori, le moment de l’habillage est également propice à l’apprentissage. Toutefois, le système préconise une difficulté à la fois. Pour que l’enfant maîtrise cette faculté sans trop de peine, pensez à privilégier des vêtements élastiques plutôt que des jeans un peu trop ajustés à boutons.

Misez sur des hauts qui s’ouvrent devant à la place de ceux qui s’enfilent par le haut. De même, des chaussures à scratchs seront préférables aux versions à lacets. Pour faciliter la tâche, n’hésitez pas à disposer les vêtements en fonction de l’ordre où l’enfant devra les mettre. De cette façon, il ne devra se préoccuper que de la manière de les porter correctement. Avec cette approche, dès ses 2-3 ans, votre enfant saura s’habiller seul. En grandissant, il pourra aborder progressivement des techniques plus complexes.

Les activités Montessori pour les tout petits

À l’instar de ses aînés, voire peut-être plus, la notion de jeu demeure relativement importante pour un petit enfant. Il prend d’ailleurs plaisir à imiter les plus grands de 1 à 3 ans. Il n’existe rien de plus plaisant pour un jeune enfant que d’apprendre à découper, laver et ranger. S’inspirant du principe de Maria Montessori qui avance que pour permettre l’acquisition de facultés des matériels spécifiques sont requis, ces activités de « jeux » sont aujourd’hui accessibles sous la forme de plateaux.

À l’image d’un enseignant Montessori, débutez l’activité en montrant au bébé comment faire puis mettez-vous en retrait pour qu’il puisse le faire seul et autant de fois qu’il le souhaite. En effet, Maria Montessori avançait :

« Il ne s’agit pas d’abandonner l’enfant à lui-même pour qu’il fasse ce qu’il voudra, mais lui préparer un lieu où il puisse agir librement ».

Les structures Montessori en fonction de l’avancement de l’enfant

Au regard des dispositions de la Charte des établissements Montessori de France, il n’existe pas de section à proprement parler allouée aux enfants de moins de 3 ans. Cependant, chaque enfant est affecté à un environnement adapté à son stade de développement.

montessori ecole bebe

L’enfant de moins de 3 mois

Dans les structures Montessori, l’enfant de moins de 3 mois est placé dans ce qu’on appelle « Le Nido ». Il s’agit d’un espace s’illustrant comme un « cocon » adapté pour accueillir entre 10 à 12 bambins. L’endroit dispose d’une aire du mouvement comportant des poussettes, des matelas et des miroirs, d’une aire dite « de soins physiques » avec des casiers et des tables de change, ainsi qu’une aire pour se nourrir avec des chaises de sevrage.

L’enfant de 3 à 6 mois

Dans cette tranche d’âge, la pédagogie Montessori préconise la stimulation visuelle à travers des images d’art et des mobiles colorés. De même, l’enseignant doit pratiquer des activités sensorielles par le biais de chansons douces, de jouets favorisant la préhension comme un hochet ou une balle en caoutchouc. Pour les plus âgés, des ateliers leur permettront de travailler leur coordination œil-main avec des boîtes renfermant des balles.

Afin d’aider la classe à développer la motricité, l’encadreur disposera également dans l’espace des activités d’équilibre à base de rampes, de plateformes pour escalader et des trackers. Pour garantir la sécurité de l’enfant, les établissements Montessori doivent proposer exclusivement des outils pédagogiques agréés par l’AMI.

Jusqu’à 3 ans

Dès l’âge de 6 mois et jusqu’à ses 3 ans, l’enfant rejoint « la communauté enfantine ». Ils seront environ une dizaine à y peaufiner leur coordination oculomotrice en s’aidant de puzzles, de collage, de découpage et de boîtes à fentes. Pour s’exercer au langage, les enfants pourront manipuler des sacs à objets et de jeux de questions ou de devinettes de sons.

Pour les initier à l’art et à la vie pratique, Maria Montessori avait imaginé des exercices de chant, de danse, de gribouillage ou encore des activités engageant leur responsabilité comme le ramassage de feuilles mortes, le nettoyage de vitres, l’épluchage de fruits ou encore le dressage de la table.

Arrivés à l’âge de 3 ans, les enfants seraient en effet déjà en mesure d’appréhender et de comprendre certaines choses. C’est d’ailleurs pour cette raison que la première « Maison des Enfants » créée par Maria Montessori accueillait des enfants dès 3 ans.

Dans ce système révolutionnaire, le mélange des âges a pour vocation de favoriser l’échange et la collaboration entre les plus âgés et les plus jeunes. De cette manière, le médecin était convaincu qu’il était déjà possible de cultiver chez les enfants un comportement social harmonieux.

Et vous ? Comment trouvez-vous la pédagogie Montessori pour les petits enfants ? Dites-le nous en commentaire.

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site web. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.