Environnement préparé dans la pédagogie Montessori

environnement-prepare-pedagogie-montessori

Je renonce à l’exercice de la médecine pour me consacrer pleinement à ma mission : protéger les enfants.

Maria Montessori

Qu’est-ce qu’un environnement préparé dans la pédagogie Montessori ? Pourquoi est-ce important et recommandé par Maria Montessori elle-même ? Trouvez les réponses à vos questions dans cet article.

Dotée d’une réputation qui n’est aujourd’hui plus à faire, la pédagogie Montessori attire autant qu’elle intrigue les parents et les instructeurs qui y voient une méthode révolutionnaire axée sur l’épanouissement de l’enfant. Faut-il se laisser tenter par ce programme venant contredire les principes traditionnels de l’enseignement ? Comment l’appliquer pour en retirer des bénéfices tangibles ?

À la rencontre de Maria Montessori

Durant une rencontre scientifique de novembre 1910, Maria Montessori déclara :

« Je renonce à l’exercice de la médecine pour me consacrer pleinement à ma mission : protéger les enfants ».

Cette jeune femme au fort tempérament a indéniablement laissé une forte influence dans la conception du système éducatif en mettant l’enfant au centre de toutes les actions.

Née le 31 août 1870 à Chiaravalle, une ville d’Italie, Maria Montessori est une femme médecin qui a promu une pédagogie innovante. Elle jouit d’une renommée quasi mondiale grâce à sa méthodologie qui porte son nom. Son visage est également représenté sur le tout dernier billet italien de 1 000 lires. Elle s’est également illustrée en tant que première femme médecin dans son pays natal.

Passionnée de mathématiques, elle s’est particulièrement intéressée au cas des enfants considérés comme déficients mentaux. Sa vie a été totalement vouée à leur bien-être. La jeune femme a ainsi créé des écoles spécialisées ainsi que des établissements pour les enseignants pour qu’ils puissent apprendre « à observer et non à juger ».

On lui reconnaît aussi la construction de plusieurs structures consacrées aux jeunes issus de quartiers défavorisés. Confrontée au rejet de sa méthode par Mussolini, elle est contrainte de fuir l’Italie et finira ses jours en Hollande. À ce jour, on recense près de 22 000 écoles dans le monde qui appliquent son éducation.

environnement-prepare-education-montessori

La naissance de la pédagogie Montessori

Le travail de Maria Montessori dans les quartiers populaires de la capitale italienne a été le précurseur de la nouvelle pédagogie qui la rendra célèbre. Cette éducation se base sur divers concepts dont les plus importants sont l’observation des comportements de l’enfant, sa considération en tant que garant de l’avenir de la société et un attachement à la qualité de son instruction, et ce, avant ses 6 ans.

Durant l’année 1897, Maria Montessori entre aux services d’une clinique psychiatrique à l’Université de Rome. Elle y côtoie des individus « malades mentaux » laissés à l’abandon, sans aucune activité dans des salles communes. Consternée par ces conditions, elle nourrit peu à peu des réflexions sur l’enfant et sur les solutions qui peuvent être apportées. Elle est notamment convaincue que des alternatives éducatives seraient plus bénéfiques que les recours chimiques et médicamenteux.

C’est ainsi qu’en 1898, elle attire l’attention du public en avançant :

« Les enfants déficients ne sont pas des hors-la-loi, ils ont des droits. Ils ont droit à tous les bienfaits de l’instruction ».

Elle se voit alors confier la direction de l’école orthophrénique de Rome où ses investigations vont s’aligner sur ceux des éducateurs français Édouard Seguin et Jean Itard.

Maria Montessori s’inspire de leurs travaux et met au point un matériel adapté aux déficients sensoriels qui apprennent à lire et à écrire. À la surprise générale, ces derniers réussissent leurs examens au même titre que des élèves « sains ». 

Dès lors, le médecin cherche à déceler les obstacles à l’épanouissement des enfants au sein des écoles utilisant la pédagogie standard. L’année 1907 voit la naissance de la toute première Maison des Enfants à Lorenzo, un quartier défavorisé de Rome, où sont pris en charge des enfants de 3 à 6 ans. Maria Montessori y aménage un laboratoire de recherche pédagogique où sa pédagogie sera approfondie et mise au point.

collection Jouets en bois montessori

Aide-moi à faire tout seul

Grâce à ces jouets en bois Montessori, votre enfant va apprendre à développer son intelligence et révéler son potentiel.

Qu’est-ce que l’éducation Montessori ?

À l’instar d’une simple méthode, l’approche Montessori fait office d’état d’esprit où l’enfant est considéré avec le plus grand respect, dans la pleine conscience de son unicité. Dans la vision de Maria Montessori, l’enfant est doté d’un immense potentiel ainsi que de la faculté de s’autoéduquer à condition qu’il évolue dans un espace préparé et qui convienne à ses besoins.

L’enfant n’est plus passif comme dans la pédagogie standard, mais encouragé à être actif dans ses apprentissages. Il devient alors ouvert au monde et peut aiguiser sa créativité. En cultivant sa confiance en soi, Maria Montessori est persuadée que l’enfant pourra devenir un être autonome, positif, épanoui et serein autant avec lui-même qu’envers les autres.

Par le biais de son système, le médecin prône l’éducation comme une manière d’améliorer l’état psychique de l’enfant de façon à ce qu’il évolue dans l’harmonie. Grâce à sa pédagogie, Maria Montessori espère résoudre le conflit perpétuel entre l’enfant et l’adulte qui résulte selon elle de l’incompréhension.

Pour y parvenir, il est impératif que l’adulte accepte d’abandonner sa place d’être supérieur à l’enfant et de ce fait, arrêter de le modeler. Elle recommande à l’inverse de l’aider à se réaliser en découvrant seul sa personnalité et ses qualités. Par contre, cette configuration ne suppose pas l’abolition de toutes limites. L’enfant doit pouvoir se montrer respectueux envers les règles qui régissent la société dans laquelle il vit. Par conséquent, il y a un juste équilibre à trouver entre la liberté de faire et les exigences à assimiler.

environnement-prepare-montessori

La pédagogie Montessori et ses principes

Maria Montessori a établi sa pédagogie conformément à deux principes. D’une part, l’existence de périodes sensibles dans le développement de l’enfant. Ce sont des phases durant lesquelles le cerveau d’un enfant serait plus réceptif à l’apprentissage. La connaissance de ces périodes favoriserait alors la rapidité de l’assimilation.

D’autre part, le pédagogue considère qu’il est nécessaire de respecter un rythme d’apprentissage chez l’enfant. Par exemple, pour l’acquisition du langage, il ne faut pas s’attendre à ce que l’enfant dise son premier mot avant ses 10 mois. Toutefois, il arrive que certains individus n’y consentent qu’à leurs 18 mois, voire au-delà. La reconnaissance de cette disparité permettra alors d’entretenir l’autonomie de l’enfant en le poussant à se faire confiance.

Comparaison avec la pédagogie standard

De manière générale, la pédagogie élaborée par Maria Montessori a pour vocation d’accompagner l’enfant en lui offrant la capacité de choisir las activités qui suscitent son intérêt dans un environnement préparé favorable à ses besoins. En comparaison de la pédagogie standard, cette éducation accorde une importance capitale à la différence d’évolution de chaque enfant. Elle s’attache également à instaurer une atmosphère de bien-être et de confiance pour s’assurer de l’épanouissement de l’enfant.

environnement prepare methode montessori

L’éducation à la liberté

Pour Maria Montessori, l’enfant présente déjà en lui-même les clés de son projet de développement. Toutefois, celui-ci ne peut s’exprimer que si ses actions sont guidées par son intuition et poussées par une liberté de choix de ses activités. Cependant, l’éducation Montessori n’ôte pas toutes limites à l’enfant, mais lui apprend à « s’éduquer à la liberté » pour qu’il puisse par la suite cheminer sainement vers l’autonomie. De cette façon, l’individu aura de bonnes chances de devenir un adulte responsable et pleinement conscient de ses actes.

L’éducation est une arme de paix

Maria Montessori avance au début du XXe siècle que l’éducation est une arme de paix qui peut favoriser l’épanouissement d’un enfant tout en façonnant l’homme qu’il va devenir. Le médecin est intrinsèquement convaincu que la qualité des relations entre les enfants et les adultes conditionnera l’avenir à travers ces mots :

« L’enfant est le constructeur de l’homme et il n’existe pas d’homme qui n’ait été formé par l’enfant qu’il a été ».

Pour avoir une société où tous se sentent responsables de soi comme des autres, la société se doit de disposer de fondements sains. Un enfant respecté saura respecter. C’est là le rôle que s’octroie l’éducation.

L’environnement préparé dans la pédagogie Montessori

En observant le développement de l’enfant, Maria Montessori estime qu’il faut une ambiance et un environnement favorables et répondant à ses besoins pour qu’il puisse s’épanouir. Elle évoque alors le concept d’environnement préparé, un espace agréable à l’apprentissage, propice à la concentration et à sa construction.

Pour l’enseignante, ces conditions sont primordiales pour que l’enfant trouve de l’intérêt à ce qu’il fait et donc s’autoconstruise. Cette étape ne peut être atteinte que si l’élève travaille avec ses mains, son esprit et l’ensemble de ses sens. C’est en s’exerçant à diverses activités qu’il s’ouvre au monde librement. Dans la vision de Maria Montessori, l’environnement préparé est aisément assimilable au corps d’une mère nourricière et protectrice. Dans cet espace où tous ses besoins lui sont accessibles et où les déviations sont annihilées, il peut vivre sa propre vie.

L’importance des plantes et des animaux

Il faut savoir que les enfants sont particulièrement sensibles à la présence des animaux et des plantes dans leur environnement. Dans une classe Montessori, ces éléments ont donc un effet visuel très appréciable. Dans un bel espace parfaitement agencé que viennent égayer des plantes de toutes sortes et de jolies fleurs, l’enseignant encourage les élèves à se familiariser avec la nature.

Chez vous, pensez à encourager vos enfants à enlever les fleurs fanées, à arroser les plantes ou encore à changer l’eau des vases du salon. Si vous avez un animal domestique, incitez votre petit à accorder un peu de temps au nettoyage de son habitat. Il prendra sûrement beaucoup de plaisir à le soigner et à le nourrir. Au sein d’un environnement Montessori, la présence d’un animal a pour objectif de créer un lien émotionnel fort entre les enfants et les êtres vivants.

Le matériel Montessori

Dans la pédagogie Montessori, le matériel pédagogique occupe une place essentielle. Chaque matériel existe en un seul exemplaire dans la classe. Par conséquent, si deux enfants ont le désir de pratiquer la même activité, ils devront s’arranger dans le plus grand calme. Un des enfants devra apprendre à patienter en toute autonomie et choisir par la même occasion une autre activité. Cette démarche l’aidera alors à surmonter la frustration de ne pas voir son désir satisfait dans l’immédiat.

En vérité, cet aspect insoupçonné de l’être humain fait partie intégrante d’une construction mentale propice à l’acquisition de la maturité. L’attente suppose le respect de son camarade et du temps qu’il assignera à l’achèvement de son travail. De même, en ne proposant qu’un exemplaire par matériel, l’éducateur éloigne tout risque de compétition et de comparaison entre les enfants.

Avant de pouvoir se lancer dans une activité, l’enfant doit attendre que le matériel soit rangé à sa place par l’élève qui l’a utilisé en premier. Les établissements Montessori insistent également pour qu’il n’y ait pas d’échange entre les élèves. Ces règles sont établies pour exercer la classe à la patience et au respect d’autrui.

Par ailleurs, toute structure appliquant le programme est normalement dotée d’une bibliothèque où les enfants peuvent accéder à de nombreux livres. Pour faciliter l’installation des élèves, des tapis et de jolis petits fauteuils colorés sont placés un peu partout dans l’espace de lecture.

Comment entretenir la concentration ?

Il est rare qu’une concentration totale soit possible pour de jeunes enfants, sauf si leurs mains sont sollicitées durant une activité. Outre les principes de matériel, d’ordre et d’agencement, le calme permet également de favoriser la concentration d’un enfant. De même, des murs dans une teinte neutre et une peinture douce sans trop de surcharge peuvent y contribuer. Dans les classes Montessori, les meubles clairs et fonctionnels sont préconisés.

Il est primordial que le mobilier soit adapté à la taille des élèves. Il ne faut donc pas hésiter à disposer ici et là différentes tailles de tables et de chaises. Les étagères accueillant leur matériel doivent être à leur hauteur et présentés de manière individuelle, non superposés sur les rayonnages. Assurez-vous que chaque matériel soit complet et de bonne facture pour pouvoir captiver l’enfant et susciter son désir d’exploration.

Pendant une activité, ne dérangez pas l’enfant afin de ne pas troubler sa concentration. Affectez à chaque exercice une durée maximale de trois heures dans la matinée et dans l’après-midi. Évitez cependant à faire de l’environnement préparé un cadre stérile. Il doit demeurer un lien étroit avec l’extérieur. Ainsi, le fait de « sortir » s’illustrera comme une composante de l’enseignement en primaire.

Et vous ? Seriez-vous prêt(e) à aménager un environnement préparé chez vous pour éduquer vos enfants ? Dites-le nous en commentaire.

Laisser un commentaire

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site web. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.