Méthode Montessori appliquée en EHPAD

methode montessori seniors

Lorsque nous comprendrons tout ce que l’enfant acquiert par lui-même nous saurons mieux ce que peut devenir l’homme.

Maria Montessori

Quels sont les avantages de la méthode Montessori dans les maisons de retraite ? Comment cette pédagogie pensée pour les enfants peut-elle aider les plus âgés ? Les réponses dans notre article du jour.

La réputation des écoles Montessori n’est aujourd’hui plus à faire. Tenant leur nom du médecin italien Maria Montessori, ces structures œuvrent autour d’une méthode où l’enfant est placé au centre de la pédagogie. Toutefois, beaucoup ignorent que les applications de cette éducation révolutionnaire commencent à se diffuser progressivement au sein des maisons de retraite. Est-il alors possible de mettre au point une méthode Montessori pensée pour les personnes âgées ? Un programme établi à l’origine pour la petite enfance peut-il offrir des résultats probants chez leurs grands-parents ? Les réponses dans cet article.

La rééducation Montessori pour les seniors

Ayant vu le jour dans les années 1890, la pédagogie Montessori visait à transformer la vision de l’enseignement des enfants en créant un environnement propice à leur épanouissement. Maria Montessori était alors convaincue qu’en créant un cadre pédagogique respectueux du niveau de développement de chaque enfant et de sa personnalité, il était possible de stimuler son potentiel endormi et de favoriser l’apprentissage ainsi que l’ouverture au monde. Sous l’initiative du Professeur Cameron Camp, un médecin spécialisé dans l’accompagnement des seniors, la méthode est réadaptée afin de la rendre accessible à un public nettement plus âgé. Sa vocation est alors de venir en aide aux seniors atteints de troubles cognitifs pour les rendre plus autonomes et ainsi les réintégrer dans la communauté.

La méthode Montessori peut-elle aider les personnes âgées ?

Au même titre qu’un programme développé selon la méthode Montessori en crèche ou en école, les personnes qui prennent en charge les seniors suivent une formation. Celle-ci a pour but de les initier aux principes de la pédagogie Montessori dans ses applications pour les individus présentant des troubles psychocomportementaux et cognitifs.

Servant de complément à une thérapie médicamenteuse, elle se base principalement sur la sollicitation des capacités préservées de la personne. La finalité de cette prise en charge est alors de rendre son indépendance au senior grâce à la conservation de son rôle social et de sa dignité. Le concept s’appuie alors sur le principe du « apprends-moi à faire seul » pour permettre aux résidents de la maison de retraite de s’investir pleinement dans la routine quotidienne. Selon les travaux menés par le Professeur Cameron Camp, des résultats positifs pouvaient être attendus en termes de problèmes de comportement, d’autonomie voire d’interactions sociales des patients.

methode montessori seniors maison retraite activites

Les principes Montessori en EHPAD

S’inspirant de la méthode d’origine fondée par Maria Montessori, la pédagogie montessorienne en EHPAD repose sur deux principes fondamentaux. Dans cette configuration, la personne âgée est incitée à devenir « acteur » de sa rééducation. Par exemple, pour les personnes ayant des difficultés au moment des repas, l’équipe soignante peut prendre place à côté du résident pour imiter le geste de lever la fourchette vers la bouche pour que le senior puisse le reproduire. De cette manière, la personne âgée peut réapprendre petit à petit à s’alimenter seule. Dans certaines de ces structures, il peut même arriver qu’un résident reçoive l’autorisation de cuisiner, bien évidemment sous la surveillance bienveillante du personnel. Une fois cette étape réussie, ils peuvent même servir la collation à leurs compagnons.

Pour encourager le retour à l’autonomie et en accord avec les observations de Maria Montessori, les centres doivent prévoir des installations spécifiques en fonction de chaque patient. Ces infrastructures sont pensées pour pouvoir accompagner efficacement le senior au quotidien. Ainsi, tout est bon pour faciliter la vie des résidents : de grosses étiquettes annotées collées aux tiroirs et aux placards servant à simplifier l’organisation du patient atteint de troubles cognitifs. Être en mesure de se repérer dans son espace lui permettra de renouer petit à petit avec son autonomie grâce à la répétition de certains gestes.

Les différences avec un centre classique

Au sein d’une communauté, dès lors qu’une personne d’un certain âge est diagnostiquée comme étant « démente », la pensée commune veut que ces individus soient alors incapables de prendre des décisions. Dans la majorité des cas, cette situation est vécue par les concernés comme une perte de contrôle sur leur existence. En effet, leurs choix de vie se retrouvent le plus souvent définis par des tiers qui prennent rarement le temps de les consulter. Par conséquent, il peut être fréquent d’être confronté à une réaction d’insurrection de la part d’un senior lors de son admission en EHPAD.

Le recours à la méthode Montessori vise à apporter une vision différente du problème en redonnant à ces personnes âgées déficientes, ce contrôle. Pour y parvenir, elle s’ancrera dans les mêmes principes que pour un enfant en laissant au patient la possibilité de « choisir » ses activités et ses centres d’intérêt. Le senior est alors encouragé à émettre son avis dans le choix de ce qu’il veut manger, de ses vêtements ou encore de ses occupations.

Dans certaines structures Montessori pour seniors, les résidents peuvent même choisir l’aménagement des jardins et intervenir dans des travaux de bricolage et de manutention, en fonction des capacités de chacun. De plus, à l’inverse d’une maison de retraite classique, les occupants sont appelés par leur nom de famille ou par le surnom qu’ils préfèrent. C’est une attention qui paraît anodine et qui pourtant signifie une marque de respect à leur égard sans s’appuyer sur ce que peuvent dicter les règles de bienséance.

collection MATéRIELS montessori

Aide-moi à faire tout seul

Grâce à ces jouets en bois Montessori, on gagne petit à petit en autonomie.

La mise en application des principes Montessori en maison de retraite

À l’origine, la méthode Montessori s’illustre avant tout comme une méthode d’éducation. Dans sa configuration de base, elle repose sur trois valeurs essentielles : l’égalité, le respect et la dignité de l’individu. Se voulant être une méthode « ouverte », elle peut alors aisément étendre ses applications dans les maisons de retraite en tant que mesure d’accompagnement non médicamenteuse.

methode montessori seniors ehpad

De ce fait, son objectif sera de travailler à la diminution des troubles cognitifs dont sont victimes les seniors en essayant de contourner des pathologies liées à la vieillesse ou à un handicap. Chaque personne intervenant dans la structure est alors rattachée à un rôle précis. Pour que les seniors puissent se lever avec la conscience d’avoir une activité à faire tous les jours, il est primordial d’instaurer un environnement psychique et social adapté.

Le Professeur Cameron Camp préconisait de privilégier les notions de liberté et de choix pour que les personnes âgées puissent préserver ou redévelopper une autonomie. De cette manière, ils ne pourraient que ressentir à nouveau le plaisir d’être actifs. De même que dans un établissement accueillant des enfants en bas âge, la méthode Montessori appliquée aux seniors doit reposer sur un certain nombre de principes.

L’environnement

Le cadre de vie des seniors doit être repensé pour favoriser leur autonomie. Les principaux éléments de leur chambre doivent rester à leur portée pour faciliter les déplacements et les mouvements. Pour stimuler leur curiosité, des initiatives simples peuvent être prises comme d’établir un menu quotidien afin d’entraîner la question : « Qu’y a-t-il à manger à midi ? » Plutôt que d’imposer, se montrer force de proposition ou inciter le résident à prendre en main une situation.

En définitive, la finalité de l’encadrement du personnel des EHPAD Montessori serait de permettre aux seniors de « parler moins et agir plus ». En effet, il n’est pas rare que leurs occupants ne soient plus réactifs aux consignes verbales. Durant l’exécution d’une activité, il est donc impératif d’encourager l’imitation pour montrer ce qu’il faut faire.

Le rôle du personnel soignant en EHPAD Montessori

Pour que la méthode Montessori puisse complètement porter ses fruits, les équipes de la structure et les résidents doivent travailler de concert. Pour ce qui est du personnel soignant, il leur est généralement exigé de connaître personnellement chaque occupant en partant de leurs centres d’intérêt jusqu’aux disciplines dans lesquelles ils peuvent s’investir.

Par conséquent, chaque senior fait l’objet d’une évaluation préalable afin de définir « son niveau ». Sont alors évaluées ses capacités motrices, cognitives, sensorielles et sociales. Ce n’est qu’ainsi qu’il leur est possible de s’épanouir dans des activités valorisantes, car adaptées à leur avancement. Au regard de ses aptitudes, une personne âgée peut se voir confier la tâche de faire du café, de créer un événement au sein de l’EHPAD ou de distribuer le courrier. Dans ce schéma bienveillant, chaque résident représente une personne à part entière d’une communauté où ils ont un rôle défini ainsi qu’une utilité.

methode montessori seniors maison retraite

Les résultats obtenus grâce à la méthode Montessori

À ce jour, un certain nombre de structures accueillant des seniors ont eu l’idée d’adopter la pédagogie Montessori dans leurs centres et les résultats ne se sont pas fait attendre. Dans un premier temps, le programme a permis de réduire sensiblement l’anxiété des occupants et leur stress. Cela a contribué à améliorer la qualité de leur sommeil. La valorisation des échanges ainsi que l’instauration de relations privilégiées entre les résidents et le personnel ont également aidé les seniors à s’ouvrir à leur environnement par l’expression de leurs émotions. Le recours aux activités de stimulation a par ailleurs considérablement accru leur autonomie et réduit les problèmes de dépression. Les résultats de la pédagogie montessorienne sont ainsi visibles dans l’amélioration des troubles du comportement comme l’agressivité ou l’agitation, entraînant par la même occasion une réduction non négligeable de l’administration d’anxiolytiques et d’antidépresseurs.

Les bienfaits des activités Montessori

Se trouvant au cœur même de la méthode Montessori, les activités occupent une place prépondérante dans son application pour l’accompagnement des seniors. Ces activités ont généralement un rôle prédéfini : inciter la personne à entrer en action et à se fixer un objectif. La conviction d’être utile et d’avoir des buts à fixer suffit à elle seule à donner à ces personnes l’envie de se lever le matin.

De même, le fait de plonger dans l’exécution d’une tâche permet de recouvrer une forme d’indépendance fonctionnelle qui permet de rester actif et de favoriser l’autonomie. De nombreuses observations ont démontré qu’une fois focalisées par une activité, les personnes âgées ne présentaient plus de troubles du comportement. Au fur et à mesure que ces exercices sont répétés, les troubles diminuent en conséquence. De l’avis du neuropsychologue Jérôme Erkes, la méthode Montessori serait favorable à l’augmentation du sommeil, à l’expression de sentiments positifs et à la régression des affects dépressifs.

Les dispositifs Montessori utilisés pour les seniors

Dans une configuration traditionnelle en EHPAD classique, les familles sont confrontées à des seniors souffrant de troubles cognitifs ou de handicaps. Au sein d’une structure appliquant la vision Montessori toutefois, les équipes misent principalement sur ce que leurs résidents peuvent et savent encore faire, ce que leur handicap n’a pas encore ôté dans leur humanité.

Ainsi, face à un résident ayant encore la faculté de lire, le personnel cherchera à renforcer le côté social pour qu’il puisse développer son autonomie et prendre part à la vie de la maison de retraite. Conscient de l’enjeu des activités pour l’épanouissement de leurs occupants, ces structures ont développé un certain nombre de « matériels » Montessori repensés pour les seniors. Parmi eux se trouvent la « Doll Therapy » ainsi que les jardins thérapeutiques.

Le jeu de construction de cabane à oiseaux

Dans cette activité composée de 11 pièces en hêtre et en bouleau et de cartes de dessins, les éléments d’une cabane sont démontés et doivent être réassemblés. En s’exerçant à bâtir sa cabane, le senior peut éveiller ou maintenir ses aptitudes à réaliser un travail manuel. Ce dispositif a en effet été conçu pour stimuler les fonctions exécutrices ainsi que la planification des tâches à accomplir.

Bac de découverte pour personnes âgées

Le matériel se compose d’un bac en bois avec une base en verre. Dans ce dispositif, un bac permet à la personne âgée de développer des apprentissages par l’expérimentation. Selon son inspiration et ses envies, elle peut dessiner au doigt, dissimuler des objets ou tamiser du sable. Dans le cadre d’une activité dirigée, le senior peut être amené à revoir ses notions de graphisme et de latéralité.

Le mini-établi

Dans le concept de l’activité du mini-établi, le senior doit utiliser ses deux mains pour construire son établi en assemblant deux parties. Pour y parvenir, il aura à visser 7 vis sur des boulons. Afin de stimuler sa vision, les vis et les boulons ont été conçus dans des tailles croissantes. Pendant l’exercice, la personne appréciera de sentir le métal lourd des différentes pièces. Le jeu permettra au senior de retrouver la coordination œil-main ainsi que de travailler l’agilité de ses mains.

L’Aquapaint nature

C’est un dispositif comportant 5 scènes illustrées autour du thème de la nature. Toutefois, le senior devra recourir à un pinceau imbibé d’eau pour pouvoir les révéler. Au fur et à mesure que l’eau se répandra sur les scènes, des couleurs vont apparaître comme par magie. Elles disparaîtront de nouveau après un certain laps de temps. Cet astucieux matériel de peinture permettra à son utilisateur de laisser s’exprimer son âme d’artiste, sans pression et sans qu’il n’y ait besoin de respecter des lignes.

Et vous ? Que pensez-vous de la pédagogie Montessori et la parentalité positive ? Partagez votre avis en commentaire.

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site web. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.
%d blogueurs aiment cette page :