Bienfaits des activités de vie pratique Montessori

vie pratique bebe lave les mains

Le fait de se laver les mains permet à l’enfant d’acquérir l’habilité de les laver à la perfection. En se lavant les mains, ce n’est pas la propreté que les enfants soignent, mais leur habilité. Ils acquièrent un raffinement qui rend supérieur l’enfant aux mains propres. Cette révélation des enfants qui n’aiment pas seulement l’activité tendant vers un but, mais qui sont attirés par des détails et, par conséquent, par l’exactitude de l’exécution, a ouvert un champ plus vaste à l’éducation.

Maria Montessori

Développer progressivement de nouvelles aptitudes par le biais d’activités de la vie pratique a-t-il pour vocation le simple apprentissage des gestes de la vie quotidienne ? En se référant aux principes mis au point par Maria Montessori, il semblerait que non. La maîtrise des tâches de la vie pratique garantit certes l’indépendance des enfants, mais elle ouvre également la voie à d’autres objectifs pédagogiques. Quels sont-ils ? Les détails dans cet article.

Savoir manier un balai, une cuillère ou transvaser des liquides figure parmi les aptitudes qui permettent aux enfants d’appréhender le quotidien des adultes. Acquises grâce à l’exécution des activités de vie pratique Montessori, ces capacités tendent cependant pour Maria Montessori vers un désir de raffinement moteur. Elles s’articulent également autour d’une volonté de préparer en amont le cerveau des jeunes enfants à des enseignements qui seront plus académiques. Que représente alors réellement la vie pratique Montessori ?

Pourquoi encourager un enfant à verser des graines sur un plateau ? Encore méconnue, cette approche demeure néanmoins indispensable pour que l’enfant évolue dans son plein potentiel. Elle présente également un rôle capital dans le processus de « construction » des apprentissages. En effet, dans l’action de verser, d’autres implications plus subtiles entrent en jeu. Dès lors, comment aider son enfant à tirer les bénéfices attendus de la pédagogie Montessori ?

Qu’est-ce qu’une activité de vie pratique Montessori ?

Jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 6 ans, les activités de vie pratique Montessori sont menées dans une aire spécifique au sein d’une structure Montessori. Dans ces établissements, divers ateliers sont proposés aux enfants qui peuvent choisir librement celui auquel ils veulent se consacrer. Ces activités sont généralement mises à la disposition des élèves sur des étagères. D’autres configurations plus poussées ont recours à du mobilier ou des ustensiles scolaires, notamment, des tables, des chaises, des seaux, des chiffons, etc.

En pratique, toutes les activités font au départ l’objet d’une présentation par un éducateur Montessori. Si elles paraissent anodines dans un premier abord, elles ont toutefois été soigneusement étudiées par Maria Montessori. Elles ont par la suite été complétées au fur et à mesure par les observations et les apports des instructeurs Montessori pour qu’elles tendent vers un intérêt plus pédagogique.

La dénomination de « vie pratique » renferme toute une palette d’activités ludiques s’inspirant de la vie quotidienne. Dans la méthode montessorienne, elles figurent parmi les premières à être présentées au jeune enfant et les seules qu’il apprendra à maîtriser pendant les premiers mois. Ce n’est qu’une fois que l’enfant aura bien avancé dans ces activités qu’il sera en mesure de s’essayer au matériel pédagogique sensoriel de Maria Montessori.

Le principal objectif des activités de vie pratique Montessori est d’aider l’enfant à évoluer vers la perfection dans les gestes qu’il emploiera au quotidien pour qu’il puisse gagner en autonomie et s’adapter au mieux à son environnement. Les actions les plus récurrentes dans ce type d’atelier sont celles visant à transvaser, trier, nettoyer, ouvrir, fermer, découper et visser. Toutefois les possibilités sont infinies.

Dans l’ensemble, la vocation de ces activités est de poser les bases de la pédagogie Montessori. De cette façon, l’enfant pourra plus facilement les gestes utiles à une évolution optimale dans une école Montessori.

vie pratique enfant jardin

Des exemples types d’activités de vie pratique Montessori

Au sein d’une structure Montessori, un matériel est présenté aux enfants sur un plateau dans le respect d’un ordre de progression prédéfini allant généralement du plus simple au plus complexe. Il est impératif que cette mise en place soit ordonnée, par exemple de gauche à droite. Selon Maria Montessori, cette configuration permettrait de favoriser la pensée logique. Le matériel trouve sa place sur une étagère qui doit être à la hauteur de l’enfant.L’organisation, que ce soit en classe Montessori ou à la maison, doit être pensée pour que l’enfant puisse choisir lui-même son activité et la répéter autant de fois qu’il en ressentira l’envie.

Les exercices du soin de l’environnement

Parmi les activités de vie pratique, il existe une série d’exercices axés dans le soin de l’environnement aussi bien intérieur qu’extérieur. Avant d’entamer l’atelier, prenez le temps de le présenter lentement à l’enfant en évitant les gestes inutiles de sorte que l’enfant puisse rapidement s’en imprégner.Chez vous, vous pouvez par exemple proposer à votre enfant de presser une éponge, d’ouvrir et de fermer une boîte, de découper des morceaux de papier et de les coller, de visser et dévisser des boulons, de laver du linge ou encore de prendre soin de plantes vertes.

Les exercices de soin de la personne

Il s’agit d’activités qui ont pour vocation de permettre à l’enfant de construire sa pensée logique. Pour ce faire, il faut pour une même activité un enchaînement répétitif de séquences de plus en plus longues.Les exercices les plus couramment utilisés requièrent un cadre d’habillage, mais il en existe d’autres où les enfants apprennent à se laver les mains, à s’habiller pour sortir, à cirer leurs chaussures ou simplement à regarder leur reflet dans un miroir.

Les exercices pour l’élaboration des repas

Ce sont toutes les activités qui tendent vers la capacité à préparer et servir un repas : peler un concombre, un légume, fabriquer du pain, presser une orange, couper une pomme, etc.De manière générale, ce sont des activités qui sont aisément adaptables à un environnement familial. La fonction des exercices de vie pratique est avant tout de combler l’esprit absorbant de l’enfant jusqu’à ce qu’il parvienne aux périodes sensibles du mouvement et de la perception de l’ordre.

collection matériels montessori

Devenir Autonome

Découvrez les matériels Montessori les plus utilisés par les parents pour favoriser l’autonomie des enfants.

Les objectifs des activités de vie pratique

Jusqu’à ses 4 ans, l’enfant trouve du plaisir à manipuler des objets de la vie pratique. Il affine petit à petit ses gestes afin d’accroître sa concentration pour pouvoir par la suite s’attaquer à des activités requérant davantage de raffinement du geste, comme au moment de l’apprentissage de l’écriture.

En s’exerçant aux activités de vie pratique, l’enfant parvient à mieux comprendre son environnement, le lieu où il vit, ses interactions avec les gens ou encore le mode de fonctionnement des choses. Cette compréhension des situations pourra alors nourrir sa confiance en soi dont les reflets se manifesteront dans divers aspects de sa vie d’adulte. L’enfant autonome et indépendant n’aura pas de crainte à entreprendre une activité qu’il aura choisie afin d’assouvir sa curiosité intellectuelle.

vie pratique enfant fait la vaisselle

Le rôle des activités de vie pratique selon Maria Montessori

Durant ses observations d’enfants déficients mentaux, Maria Montessori a eu l’idée de concevoir les activités de vie pratique en vue d’initier l’enfant au langage écrit et de favoriser sa motricité fine.

La préparation au langage écrit

Dans les aires Montessori, les matériels sont placés sur une étagère de haut en bas et de gauche à droite dans le respect d’une certaine logique de progression en ce qui concerne les apprentissages. Dans la vie pratique, le concept est appliqué par l’instructeur dans la présentation des activités qui se fera dans ce même alignement. Cette démarche est préconisée pour que le cerveau de l’enfant soit conditionné aux dispositions du langage écrit en France. Ainsi, dans un pays où l’écriture se fait de la droite vers la gauche, il est donc normal que les présentations se fassent de droite à gauche.

Dans la pratique, cela consiste par exemple à aligner des boîtes sans couvercles pour que la première se trouve en haut à gauche et que la suivante soit placée à sa droite et ainsi de suite. Pour mettre en œuvre une disposition en colonne, il est possible de placer les couvercles correspondants à chaque récipient en dessous dans le bon ordre.

La préparation au langage

Parmi les activités relevant essentiellement du quotidien figure la formation des paires de chaussettes. Si cet exercice semble banal, il figure néanmoins dans l’aire du langage d’une enseigne Montessori. En effet, réussir à rassembler les paires aide l’enfant à identifier les similitudes et les différences. Plus tard, lors de ses années académiques, l’enfant pourra plus facilement différencier divers symboles, lettres ou encore chiffres.

La maîtrise de la pince à trois doigts

Les objectifs pédagogiques des activités de vie pratique s’articulent autour du renforcement chez les enfants de la pince à trois doigts : pouce, index et majeur. En effet, ces derniers sont sollicités dans la grande majorité des exercices, qu’il s’agisse des cadres d’habillage, du polissage, du nettoyage de vitres ou encore du maniement de cuillères.

La coordination des mouvements

En répétant des activités de vie pratique, l’enfant développe peu à peu sa motricité, affine ses gestes et, par conséquent, coordonne de mieux en mieux ses mouvements. À force de répétition, il apprend également à contrôler les bruits qui émanent de son corps et s’appliquera à ne pas déranger les autres pendant ses déplacements.

Il faut savoir que le développement de la motricité chez l’enfant constitue indirectement un pas vers l’écriture. En musclant ses doigts et sa main, le jeune enfant aura plus facilement une bonne préhension du crayon.

Le développement de la concentration

Au début des premières activités de vie pratique, l’enfant de 2 ans ne sait pas encore se concentrer. Les exercices qui lui sont proposés vont lui permettre de développer cette capacité par petites touches. Habituellement, les instructeurs Montessori visent une concentration de quelques minutes puis évoluent vers une concentration de 15 à 20 minutes.

La construction de l’esprit logique

Dans une classe Montessori, l’enfant découvre les activités par le biais d’un enchaînement de gestes. Il découvre aussi des méthodes pour organiser son espace qu’il essaiera au fur et à mesure de structurer. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’un jeune enfant réussisse du premier coup à reproduire des gestes, ni même à ce qu’il les exécute à la perfection par la suite. Pour autant, il n’est pas utile de le corriger. C’est en répétant petit à petit ses gestes que l’enfant parviendra à aiguiser son esprit logique.

Le développement de la confiance en soi

Le développement de la confiance en soi constitue une autre finalité des activités de vie pratique. En acquérant de nouvelles compétences qui lui seront utiles au quotidien, l’enfant deviendra autonome et indépendant. Dans ce schéma, l’adulte doit se positionner en tant qu’accompagnateur bienveillant. Il est donc primordial de surveiller sa posture vis-à-vis de l’enfant. Demeurez neutre, évitez les reproches et encouragez-le.

Les caractéristiques du matériel de vie pratique

Le matériel de vie pratique est conçu pour représenter de manière réaliste des objets du quotidien, mais adapté à la taille et à la force de l’enfant. Fabriqués dans des teintes attrayantes, ces objets peuvent se casser, pour que l’enfant puisse garder à l’esprit qu’il doit être attentif et les manipuler avec précaution. Tout au long des exercices, l’enfant apprendra de ses erreurs et verra sa concentration renforcée. Ils existent dans des matériaux différents : en verre, en bois, en porcelaine, voire en céramique, pour permettre la différenciation de poids et de texture.

En étant confronté à de beaux objets de qualité dès son plus jeune âge, l’enfant se sentira valorisé et développera très tôt un goût pour le raffinement. Mis à sa complète disposition, le matériel pourra être manipulé par l’enfant chaque fois qu’il le souhaite pour qu’il puisse assouvir ses désirs de construction intérieure. Idéalement, les matériels de vie pratique doivent être adaptés aux coutumes et usages de chaque pays.

vie pratique enfant se brosse les dents

Les matériels Montessori pour favoriser l’autonomie

C’est à force de manipulations et d’expérimentations que l’enfant entretient sa faculté de compréhension et sa motricité. Aiguisant par la même occasion son autonomie, il découvre peu à peu ses atouts, ses possibilités et ses limites. Au fur et à mesure des activités, il acquiert le sens des responsabilités et construit son estime de soi, d’où l’importance des jeux Montessori.

Et vous ? Quelles sont les activités de vie pratique que vous avez expérimenté et que vos enfants ont adoré faire ? Dites-le nous en commentaire.

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site web. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.
%d blogueurs aiment cette page :